Actualités

Entraînements communs à l’ancienne BA 128 des intervenants de second niveau des DDSP 57 et 54

 
 
Entraînements communs à l’ancienne BA 128 des intervenants de second niveau des DDSP 57 et 54

La menace terroriste protéiforme a nécessité l’élaboration, par le ministère de l’Intérieur, d’un schéma national d’intervention visant à mettre fin à l’acte criminel le plus rapidement possible et à limiter le nombre de victimes.

Ce plan, présenté le 19 avril dernier, par Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, doit permettre de faire face à tous types d’actions terroristes, y compris simultanées. Il prévoit notamment trois niveaux d’intervention selon la complexité des situations, le degré de formation et la technicité des équipements requis.

Dans ce cadre, les 9 et 29 novembre derniers, des entraînements opérationnels pour les intervenants de second niveau ont été dispensés par les formateurs du Centre Départemental de Stage et de Formation 57 (CDSF) aux policiers mosellans et meurthe-et-mosellans.

Au total, 48 policiers issus des brigades anti-criminalité et des sections d’interventions de ces deux départements ont pu bénéficier d’une sensibilisation aux techniques de balistique, de progression et d’interventions, tant en milieu clos qu’ouvert.

Ces entraînements étaient destinés à coordonner l’action des forces de l’ordre, en cas d’attentat et/ou de tuerie de masse.

Il s’agissait de pouvoir faire face à un commando lourdement armé dès les premières minutes avant le déplacement sur site des forces spécialisées (RAID ou GIGN). Cette opération nécessite de « fixer » immédiatement les terroristes afin de mettre fin à leur périple meurtrier, tout en préservant la vie d’éventuels d’otages et de membres des forces de l’ordre ; voire d’intervenir et de neutraliser les assaillants.

Ces exercices étaient axés sur l’optimisation de la protection des intervenants de second niveau, l’amélioration de l’analyse de la situation tactique et la coordination d’unités de ces deux départements limitrophes, susceptibles d’être engagées simultanément en cas d’évènement grave.

Les policiers messins qui ont suivi cette formation, ont pu faire partager à leurs confrères,  l’expertise et l’expérience de leur stage effectué les 17 et 18 mai derniers, à Strasbourg, avec les agents du RAID.

L’ensemble des participants s’est investi au cours de ces différentes simulations rendues les plus opérationnelles possibles, afin de mettre en œuvre des principes et des techniques d’action et de progression.