Actualités

Exercice Plan Particulier d’Intervention Inéos à Sarralbe

 
 
Exercice Plan Particulier d’Intervention Inéos à Sarralbe

Lors d’un évènement d’ampleur (de type accident industriel, catastrophes naturelles ou technologiques), le préfet de département élabore l’Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (ORSEC).

Ce dispositif ORSEC, de gestion de crise, comprend entre autres, les Plans Particuliers d’Intervention (PPIPlan particulier d'intervention).

Le Plan Particulier d’Intervention est un document établi par l’Etat, afin de protéger les populations, les biens et l’environnement, autours des sites industriels classés SEVESO Seuil Haut.

Ce plan définit les mesures de secours et de protection à mettre en œuvre et les modalités de gestion en cas d’accident technologique qui sortirait de l’enceinte du site.

Ces modalités couvrent les phases de vigilance, d’alerte et d’intervention, mais également les exercices de sécurité civile réalisés périodiquement pour s’approprier le dispositif.

C’est dans ce cadre que la préfecture de la Moselle a organisé, le 22 juin dernier, un exercice interdépartemental de sécurité civile dans les communes de Sarralbe, Willerwald et d’Herbitzheim (67) sur le site d’Inéos Sarralbe, impliquant l’ensemble des services de sécurité et de secours.

Cet exercice avait pour objectif de tester la chaîne d'alerte des populations et des services de l'Etat en cas d'accident industriel sur le site de l'usine Inéos à Sarralbe, établissement à risque, notamment pour son stockage de produits hautement inflammables et le transport de matières dangereuses.

Ainsi, un Centre Opérationnel Départemental (COD) a été activé à la préfecture de la Moselle, sous l’autorité de Georges BOS, sous-préfet et directeur de cabinet du Préfet de la Moselle.

Un Poste de Commandement des Opérations (PCO) a été géré, quant à lui, à Sarralbe, par Christophe SALIN, sous-préfet de Sarreguemines.

Le déclenchement de cet exercice PPIPlan particulier d'intervention fut l’occasion de tester :

- pour l’exploitant, l’activation des dispositions du plan d’Opération Interne(POIplan d'organisation interne), avec un déclenchement en réel de la sirène ;

- pour la préfecture, l’articulation entre le Plan d’Opération Interne (POIplan d'organisation interne) de l’exploitant, puis en raison de l'aggravation de la situation, toujours dans le cadre de l’exercice, du  déclenchement du plan (PPIPlan particulier d'intervention), permettant de définir l’organisation des secours en cas d’accident, et de tester sa mise en œuvre ;

- pour l’Éducation nationale, le déclenchement des Plans Particuliers de Mise en Sûreté (PPMS) des élèves et des personnels des établissements scolaires, du groupement scolaire Bellevue et Schuman, avecune présentation pédagogique et ludique pour les petits, d’un exercice de confinement ;

- pour le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDISService départemental d'incendie et de secours), la mise en place d’une stratégie de secours et de protection de la population ;

- pour les forces de l’ordre, le bouclage du périmètre de sécurité par la gendarmerie et les opérateurs du réseau routier.

Le thème du scénario de l’exercice était « feu de citerne de butène avec risque de BLEVE », qui se traduit par l'explosion du réservoir, suivie d'une onde de choc.

L’exercice s’est décliné de la façon suivante :

- Déclenchement en temps réel de la sirène PPIPlan particulier d'intervention ;

- Activation du dispositif ORSEC et mise en place des cellules opérationnelles COD et PC de Site ;

- Mise en place du bouclage du périmètre de sécurité en collaboration avec les services du Bas-Rhin ;

- Évacuation du personnel d’Inéos vers le Centre d’Accueil et de Regroupement (CARE) situé à Willerwald ;

- Mise à l’abri des élèves des écoles du Bon Pasteur et du groupe scolaire Robert Schuman de Sarralbe ;

- Activation d’une Cellule d’Information du Public (CIP) afin de répondre aux différentes sollicitations des usagers ;

- Entraînement des élus mobilisés sur le terrain au média-training.

La préfecture de la Moselle, les maires et les services des trois communes, les forces de l’ordre et de secours, les services de l’Éducation nationale, les équipes de l'usine Inéos Sarralbe, ont été mobilisés toute la journée afin d’assurer cet exercice.

Le retour d’expérience réalisé à l’issue de cet exercice a permis de relever de nombreuses avancées et observations, qui seront pris en compte dans l’élaboration du Plan Particulier d’Intervention du site Inéos Sarralbe.