Actualités

Installation du comité local de suivi des abattoirs

 
 
Installation du comité local de suivi des abattoirs

La première réunion du comité local abattoir de la Moselle s’est tenue le 22 mars dernier, à la préfecture de la Moselle, sous l’égide de Didier MARTIN, préfet de la Moselle.

La mise en place de cette instance répond à une demande de Stéphane TRAVERT, ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation, et concrétise dans le département l’une des propositions du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage en France remis le 12 octobre 2016.

Le comité a réuni les représentants de la filière viande, les représentants de la profession vétérinaire, les associations de consommateurs, de protection animale et cultuelles.

La réunion a été animée par la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) de la Moselle.

L’objectif de ce groupe de concertation est de favoriser les échanges d’informations sur la thématique de la protection animale lors de l’abattage des animaux de boucherie entre les acteurs de la filière d’abattage et les différentes parties intéressées, tout en favorisant la transparence sur le fonctionnement des abattoirs.

Cette première réunion a été l’occasion de rappeler la réglementation applicable tant en matière de sécurité sanitaire des aliments que de protection animale, ainsi que l’organisation des contrôles de l’État dans les abattoirs d’animaux de boucherie.

En Moselle, 22 inspecteurs (vétérinaires et techniciens) conduisent des contrôles officiels dans les 3 abattoirs de boucherie du département. Avant, l’abattage, ces inspecteurs réalisent l’inspection systématique de tous les animaux vivants destinés à être abattus pour s’assurer de leur santé et des bonnes conditions de manipulation par les opérateurs au moment du déchargement et dans les locaux de l’abattoir (plus de 100 000 animaux par an). En ce qui concerne le processus d’abattage, l’inspection par les services vétérinaires est régulière et inopinée pour s’assurer du respect des procédures et des bonnes pratiques d’abattage.

Dans le cadre de ce comité, les exploitants des trois sociétés d’abattage du département ont pu exposer de façon concrète les mesures de protection animale prises au niveau de leur établissement au travers d’une démarche éthique et responsable.

Les membres présents ont salué la qualité des échanges. Le travail engagé au cours de cette réunion sera poursuivi en 2019 afin de poursuivre la réflexion dans un esprit de transparence et de communication.