Actualités

L’inspection sanitaire et la question de la protection animale en abattoir en Moselle

 
 
L’inspection sanitaire et la question de la protection animale en abattoir en Moselle

Veiller à la sécurité sanitaire des aliments et à la protection animale est une mission régalienne de l'État assurée sous l'autorité des préfets, par les agents des directions départementales en charge de la protection des populations et, en particulier en abattoir, par leurs agents des services vétérinaires d'inspection.

Au sein des abattoirs, la présence d'animaux vivants en amont de la chaîne d'abattage implique des responsabilités en matière de santé et de protection animale. Par ailleurs, comme tous les établissements de la chaîne alimentaire, le bon état des outils ainsi que le bon fonctionnement de l'établissement au regard des règles de sécurité sanitaire (santé des animaux, hygiène des denrées) et de protection des animaux, relève de la responsabilité première de l'exploitant, en application des règles européennes en vigueur (règles dîtes du « paquet hygiène »).

 
L'inspection des services de l’État vise :

  • à contrôler les exigences réglementaires pour la sécurité sanitaire des aliments en vérifiant la bonne santé des animaux abattus destinés à la consommation, ainsi que le bon état sanitaire des viandes et abats issus de l'abattage ;
  • à s'assurer que l'abattage est conduit de manière à respecter la bien-traitance de ces animaux avant et pendant l'abattage selon la réglementation en vigueur.

 En Moselle, dix-huit inspecteurs (vétérinaires et techniciens) conduisent des contrôles officiels dans les trois abattoirs de boucherie du département. Ces abattoirs produisent annuellement un peu moins de 30 000 tonnes de viande.

En plus de ce dispositif, les services d’inspection sanitaire du département participent, avec l’appui de l’échelon régional et d’un département limitrophe, au contrôle du bon fonctionnement des quatre établissements d’abattage temporaires organisés chaque année par les associations et communes concernées lors des journées de l’Aïd el Kébir.

 
Les services vétérinaires sont présents de façon permanente pendant l'activité de l’abattoir afin d'exercer les contrôles suivants :

  • avant l’abattage : l’inspection systématique de tous les animaux vivants destinés à l’abattage pour s’assurer de leur santé et des bonnes conditions de manipulation par les opérateurs au moment du déchargement et dans les locaux de l’abattoir (cela concerne plus de 100 000 animaux par an en Moselle) ;
  • après l’abattage : l’inspection systématique et individuelle des carcasses destinées à la consommation.

L’inspection sanitaire participe au maintien de la qualité sanitaire des produits carnés et permet d’écarter chaque année plusieurs centaines de tonnes de produits carnés impropres à la consommation humaine. Elle permet également de mettre en œuvre les contrôles officiels lors de toute suspicion de maladies animales parfois transmissibles à l’homme (tuberculose, brucellose, rage…).

Concernant le processus d’abattage, l’inspection par les services vétérinaires est régulière et inopinée pour s’assurer du respect des procédures et des bonnes pratiques d’abattage.

Au-delà de ces contrôles officiels quotidiens, les services conduisent à minima annuellement une inspection complète de l’abattoir, en tant qu’établissement agréé mettant en œuvre un processus de transformation de denrées animales. À ce titre, les procédures spécifiques de la protection animale sont inspectées.

L’action de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) en abattoir vise donc à s’assurer du bien-être animal et de la sécurité sanitaire des viandes et abats qui seront commercialisés.