Actualités

Rencontre départementale sur la prévention de la radicalisation - Vendredi 9 décembre 2016

 
Rencontre départementale sur la prévention de la radicalisation - Vendredi 9 décembre 2016

La préfecture de la Moselle, en partenariat avec l'association APSIS-Emergence, a organisé le 9 décembre dernier, une rencontre départementale autour d’échanges de pratiques sur la prévention de la radicalisation, au CESCOM - Metz Technopole.

Cette rencontre a réunit près de 250 acteurs concernés par ce phénomène, aussi bien dans le volet prévention que dans le volet répression :

- les directions départementales telles que la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Direction des services départementaux de l’Education nationale ;

- l’ARSAgence Régionale de Santé ;

- les élus des collectivités territoriales ;

- les membres du comité inter-religieux de Moselle ;

- les structures associatives, telles que l’Association Thionvilloise d'Aide aux Victimes d'infractions pénales (ATAV), la Maison des Ados, l’Association d'Information et d'Entraide Mosellane (AIEM) ;

- les acteurs sociaux, tels que le Centre Médical Spécialisé de l'Enfant et de l'Adolescent (CMSEA), LOGIEST, l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF), la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ;

- les structures judiciaires tels que les Tribunaux de Grande Instance, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, la Direction interrégionale des services pénitentiaires, le Service pénitentiaire d'insertion et de probation ;

- les forces de l’ordre (police nationale, gendarmerie nationale, Direction Zonale des Renseignements Territoriaux).

Emmanuel BERTHIER, Préfet de la Moselle, a présidé cette rencontre départementale au CESCOM de Metz.

Durant cette rencontre, les participants ont pu être renseignés sur la prévention de la radicalisation. Le programme de la journée s’est décliné en cinq temps :

1- Itinéraire d’un jeune radicalisé : trajectoire de Mohamed MERAH, analysée sous l’angle de la sociologie de la déviance par Emmanuel JOVELIN, professeur de sociologie à l’université de Lorraine;

2- Décryptage de la propagande djihadiste et processus d’embrigadement par le cabinet BOUZAR expertise ;

3- Radicalisation et pratique culturelle : Faker KORCHANE, spécialiste de l’Islam contemporain, apportera un éclairage intéressant sur la distinction entre islam et salafisme et entre salafisme et radicalisation.

4- Suivi des individus radicalisés : présentation de la plate-forme du N° vert, accueil et suivi des appels ;

5- Table ronde : Que faire face à un individu radicalisé - Echanges de pratiques ?

Ce dernier point présente les avancés du dispositif de prévention de la radicalisation mis en œuvre dans notre département : la cellule d’accompagnement des familles, qui a été créée le 26 janvier 2015.

Coordonnée par l’Association Thionvilloise d’Aide aux Victimes (ATAV) avec le soutien du FIDPR, cette cellule consiste à la prise en charge individualisée du jeune et/ou d’apporter un appui à l’entourage familial.

Elle passe par la mobilisation de différents leviers (juridiques, psychologiques ou médico-sociaux). Depuis sa création, 24 familles en Moselle ont pu être suivies.

En Moselle, les actions en cours pour le suivi des personnes radicalisées ou en voie de radicalisation et de leur famille sont nombreuses :

- la mise en place de permanences pour l’accueil des familles et leur suivi ;

- la prise en charge de soins psychologiques avec le centre Pierre Janet, depuis juin 2016 ;

- le recours à l’équipe mobile d’intervention ADSEA 93 pour le suivi des situations complexes;

- la mise en place de groupes de parole des familles, depuis octobre 2016.

Ce séminaire était destiné à sensibiliser au repérage, à apporter une réponse publique à la radicalisation, à montrer que les dispositifs de prévention de radicalisation fonctionnent et à engager un travail de fond avec les acteurs de terrain car à l’évidence, leur métier doit évoluer pour être en mesure de créer ou d’adapter des outils individualisés.