Actualités

Un colloque pour aider les chefs d’entreprise de la Moselle

 
 
Un colloque pour aider les chefs d’entreprise de la Moselle

Le 14 février dernier, Emmanuel BERTHIER, Préfet de la Moselle, Hugues BIED-CHARRETON, Directeur Départemental des Finances Publiques (DDFIP), et Fabrice GENTER, Président de la Chambre du Commerce, de l’Industrie et des Services (CCI) de la Moselle, ont convié les chefs d’entreprise à un colloque, au CCI Formation.

Plus de 120 représentants d’entreprises, professionnels du chiffre (experts-comptables et commissaires aux comptes), avocats-conseils et administrateurs judiciaires ont répondu présents à la réunion portant sur le réseau d’aide aux entreprises en difficulté.

A partir de témoignages vivants de chefs d’entreprise ayant eu recours aux services de l’État dans l’accompagnement de leurs difficultés, les participants ont pu se voir exposer les leviers dont dispose chaque partenaire (DDFIP, URSAFF, Banque de France, DIRECCTE, Commissaire au redressement productif) pour les soutenir dans l’activité économique :

- Bernard RICHTER, responsable du pôle de gestion publique, a ainsi pu présenter le rôle essentiel du Comité Départemental d’Examen des problèmes de Financement des entreprises (CODEFI) et de la Commission départementale des Chefs des Services Financiers et des représentants des organismes de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et de l’assurance-chômage (CCSF) dans l’accompagnement des entreprises en difficultés ;

- Sandrine ANSTETT, commissaire au redressement productif, a plus particulièrement souligné l’importance de pouvoir détecter, en amont, les difficultés avant que l’entreprise ne soit en cessation de paiement et la nécessité que le chef d’entreprise dispose d’un projet solide, d’une vision claire sur les voies de redressement car il est « acteur de son redressement » ;

- Denis CAMILLINI, Directeur de la Banque de France, a insisté, quant à lui, sur l’importance de conserver une trésorerie positive sans laquelle tout plan de redressement s’avère beaucoup plus difficile.

Ensuite, les professionnels ont pu participer à une table ronde sur le rôle de la justice commerciale, en présence de Maître Noëlle OURTAU, avocate ; Hubert RUFF, Président de la Chambre Commerciale du Tribunal de Grande Instance de Metz ; Jean-Marie NICOLAS, Président de la Compagnie des Juges Consulaires, et M. le Bâtonnier Djaffar BELHAMICI. Les représentants judiciaires ont insisté sur le fait que les chefs d’entreprise en difficulté ne doivent pas hésiter à franchir les portes du tribunal, pour qu’ils puissent être conseillés et orientés vers les procédures les plus adaptées à leur situation.

Ce colloque s’est achevé par des échanges de qualité entre l’ensemble des participants.

Tout au long du colloque, les débats ont permis de souligner l’importance de :

  - détecter en amont les difficultés de l’entreprise ;

  - construire une relation de confiance entre les acteurs, sous le sceau de la confidentialité ;

  - impliquer le chef d’entreprise et donner des informations solides aux acteurs judiciaires  afin de permettre une voie de redressement crédible et plus efficace.

Face au succès de ce colloque, les services de l’Etat, ont, d’ores-et-déjà, proposé d’organiser des rencontres similaires dans chacun des arrondissements du département.

Retrouvez des informations sur le colloque et le livret d’aide sur notre site : http://www.moselle.gouv.fr/Actualites/COLLOQUE-RESEAU-D-AIDE-AUX-ENTREPRISES-EN-DIFFICULTE