Actualités

La Caserne Serret de Châtel Saint Germain (Moselle) : un partenariat interministériel original

 
 
La Caserne Serret de Châtel Saint Germain (Moselle) : un partenariat interministériel original

Depuis 1880, la caserne Serret a vu s'installer une école d'artillerie dans ses locaux, puis entre 1912 et 1918, les Allemands construisirent les bâtiments actuels. Outre une deuxième occupation durant la Seconde guerre mondiale, elle a hébergé tour à tour l'armée de l'Air, un régiment d'infanterie, puis un régiment médical.

CRS1

Depuis sa dernière affectation, en 2012, la caserne Serret accueille la Direction Zonale des CRSCompagnies républicaines de sécurité Est, trois compagnies de CRSCompagnies républicaines de sécurité (CRSCompagnies républicaines de sécurité 30, CRSCompagnies républicaines de sécurité 36 et CRSCompagnies républicaines de sécurité autoroutière Lorraine Alsace), une Unité motocycliste zonale, ainsi que d'autres services de police (Brigade de Recherche et d’Intervention, Service Zonal de Recherche et d’Appui, et bientôt en 2018, la Direction Zonale au Recrutement et à la Formation de la Police Nationale).

CRS2

Plus orignal, la caserne intègre depuis 2013, un internat d’excellence. Né en 2009, alors baptisé « internat de la réussite », ces établissements ont vocation à accueillir les élèves issus des établissements des réseaux d'éducation prioritaire et des Quartiers prioritaires / ou relevant de la Politique de la Ville, qui ne disposent pas des conditions matérielles favorables leur permettant d'exprimer tout leur potentiel.

C’est environ 200 élèves du secondaire et près de 600 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur qui occupent, aujourd’hui, le site.

Ce partage du site se révèle être un partenariat « gagnant-gagnant »grâce à la mutualisation des moyens alloués aux fonctions supports et une coopération entre l'encadrement respectif de ces administrations. Cette mutualisation interministérielle unique permet ainsi de faire diminuer les coûts de fonctionnement de ce site de 12 hectares et de créer des synergies nouvelles.